D’après Abî Hurayrah رضي الله عنه, le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit : «Quand arrive le Ramadhân, les portes de la miséricorde s’ouvrent et les portes de l’Enfer se ferment, et les démons sont enchaînés.»Hadîth unanimement reconnu authentique. Ce qui est connu quant à ce hadîth, c’est que les portes du Paradis sont véritablement ouvertes et les portes de l’Enfer véritablement fermées. Un groupe [de savants] ont dit qu’il s’agit des actes de bien, qui représentent le moyen qui permet d’entrer au Paradis, et du fait de délaisser les péchés, ainsi que leur accomplissement qui est la cause de l’entrée en Enfer. Certains [parmi les savants] ont dit que si cela est véritablement ainsi, les portes du Paradis seraient fermées toute l’année et celles de l’Enfer ouvertes toute l’année sauf le mois de Ramadhân, et de là, ce hadîth n’aurait aucun sens ?
Nous disons plutôt :

Il faut prendre cela au sens figuré.Mais il est permis de penser que quelques portes du Paradis soient ouvertes et d’autres fermées à l’exemple des portes des mosquées qui ne sont ouvertes qu’au moment des heures de prière, et pendant les jours de fêtes, ou comme les portes des palais de roi qui ne sont ouvertes que durant les réunions. Et selon un hadîth présent dans «al-Djâmi’» de at-Tirmidhî, d’après Abî Hurayrah, le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) a dit : 


«Au premier jour de Ramadhân, les diables et les Djinns rebelles seront enchaînés, toutes les portes du Paradis sans exception seront ouvertes.Un héraut criera : Ô toi qui cherches le bien, avance. Ô toi quicherches le mal, va-t-en.Ce jour-là, il y aura des gens qu’Allâh a affranchit du Feu. Et ceci se répète chaque nuit.»[…] Rapporté par at-Tirmidhî – Authentifié par SHeikh al-Albânî dans «Sahîh Ibn Mâdja» Les diables seront pendant le mois de Ramadhân enchaînés et auront les carcans comme le mentionne le sens apparent du hadîth, et cela est soutenu par Abî Hâtim, Ibn Hibbân et d’autres qu’eux parmi les gens de science.  Mais cela ne signifie pas la disparition totale du mal, mais plutôt sa diminution étant donné qu’ils seront faibles […] 

Kitâb « Masâ-îb ul-Inssân min Makâ-îd ich-Chaytân » de L’Imâm Taqî ad-Dîn Ibn Muflih al-Maqdissî, p.143-144

Publié par manhajulhaqq.com

Imam Mohamed Ibn Muflih al-Maqdissî – الإمام محمد بن مفلح المقدسي

UIPUI

Interprétation intéressante d’Ibn Taymiyah du hadith :

« Lorsque arrive le mois de Ramadan, les portes du Paradis sont ouvertes et celles de l’enfer fermées, tandis que les “ chayatines ” (démons) sont enchaînés . »

(Al-Bukhari et Muslim) 

Il est bien connu que le texte et le consensus établissent l’interdiction à la personne prenante part au jeune de manger, et de boire et d’avoir des relations sexuelles.

Il est authentiquement rapporté que le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit : 

« Le diable court et circule dans le fils d’Adam comme le sang y court et y circule . »

(Al-Bukhari et Muslim) 

Sans aucun doute, le sang est produit en mangeant et en buvant; ainsi quand on mange ou boit, les conduits de Satan (les veines) s’élargissent.

Donc il est dit :

« resserrez les conduits par la faim. »

Certains disent que c’est une narration (du Prophète صلى الله عليه وسلم). 

De la même façon que le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit : 

« Lorsque arrive le mois de Ramadan, les portes du Paradis sont ouvertes et celles de l’enfer fermées, tandis que les “chayatines” (démons) sont enchaînés . »

(Al-Bukhari et Musulman) 

Si ces conduits ont été contraints et les coeurs se sont précipités pour faire les bonnes actions par lesquelles les portes de Paradis sont ouvertes et abstenues de mauvais actes alors les diables sont enchaînés, donc leurs effets diminuent en raison de l’enchaînement.

Ils seront incapables de faire ce qu’ils ont l’habitude de faire dans les autres mois que celui du Ramadhan.

Le Messager d’Allâh صلى الله عليه وسلم n’a pas dit qu’ils seraient tués ou qu’ils allés mourir.

Il a dit : « Enchaîné ».

Le diable enchaîné peut causé un certain mal, mais son mal durant le mois de Ramadhan est plus faible que dans les autres mois.

Cela dépend de la perfection du jeune.

Ainsi, celui dont le jeune est parfait repousse le diable mieux que celui dont le jeune est imparfait.

C’est la sagesse derrière l’interdiction pour la personne prenant part au jeune de manger et de boire.

La décision est stable seulement sur ce qui est en accord avec cela. 

traduction approximative de « Haqiqatou-Siyam » 

Publié par 3ilmchar3i.net

Cheikh Ul-Islam Taqiyud-din Ibn Taymiyyah – الشيخ الإسلام بن تيمية

UIPUI

Question :

Comment cela se fait-il que lorsque les shayatin sont enchainés durant le mois du Ramadan nous voyons encore des gens commettre des péchés et du mal ?

Comment devons-nous comprendre le hadith du Prophète (paix et bénédictions sur Lui):

«Lorsque arrive le mois de Ramadan, les portes du Paradis sont ouvertes et celles de l’enfer fermées, tandis que les chayatines (démons) sont enchaînés.»?

[Rapporté par Al-Bukhari et Muslim]

Réponse de Cheikh Al-Ghoudayane :

En ce qui concerne ce hadith les gens sont de deux catégories :

-La première catégorie sont les koufars, il n’y a pas de protection contre les shayatin pour eux (c-a-dire que les shayatin ne sont pas enchaînés pour eux), Allah nous a informé qu’ils allaient entrer en enfer et ne jamais en sortir.

-En ce qui concerne la seconde catégorie ce sont les croyants. Il y a ceux qui font des péchés et dont leurs actes sont réduits.

Ce hadith ne concerne pas tout les gens en général, toute la création, nous devons reconnaître qu’en ce qui concerne les personnes qu’ils sont divisés en deux catégories.

Les koufars restent dans leurs égarements.

Cela dit, les croyants sont ceux dont leurs mauvaises actions sont réduites ou leurs transgressions dans ce mois particulier.

Ceci est la réponse à la question.

UIPUI

Explication de ce hadith par cheikh al islam ibn taymiya

-Le Hadîth :

Le Prophète -sallâ l-Lahû ‘aleyhi wa sallam- a dit :

« Lorsque arrive le mois de Ramadan, les portes du Paradis sont ouvertes et celles de l’enfer fermées, tandis que les chayatines  (démons) sont enchaînés. »

[Rapporté par Al-Bukhari et Muslim]

-Le commentaire du Hadîth :

Ibn Taymiyya -qu’Allah lui fasse Miséricorde- dit : 

Il est bien connu que le texte et le consensus établissent l’interdiction à la personne prenante part au jeûne de manger, et de boire et d’avoir des relations sexuelles.

Il est authentiquement rapporté que le Prophète -sallâ l-Lahû ‘aleyhi wa sallam- a dit :

« Le diable court et circule dans le fils d’Adam comme le sang y court et y circule. »

[Rapporté par Al-Bukhari et Muslim]

Sans aucun doute, le sang est produit en mangeant et en buvant; ainsi quand on mange ou boit, les conduits de Satan (les veines) s’élargissent.

Donc il est dit : «  resserrez les conduits par la faim. » 

Certains disent que c’est une narration (du Prophète -sallâ l-Lahû ‘aleyhi wa sallam-).

De la même façon que le Prophète -sallâ l-Lahû ‘aleyhi wa sallam- a dit :

« Lorsque arrive le mois de Ramadan, les portes du Paradis sont ouvertes et celles de l’enfer fermées, tandis que les Shayatines (démons) sont enchaînés.»

[Rapporté par Al-Bukhari et Muslim]

Si ces conduits ont été contraints et les cœurs se sont précipités pour faire les bonnes actions par lesquelles les portes de Paradis sont ouvertes et abstenues de mauvais actes alors les diables sont enchaînés, donc leurs effets diminuent en raison de l’enchaînement.

Ils seront incapables de faire ce qu’ils ont l’habitude de faire dans les autres mois que celui du Ramadhan. 

Le Messager d’Allah -sallâ l-Lahû ‘aleyhi wa sallam- n’a pas dit qu’ils seraient tués ou qu’ils allaient mourir.

Il a dit -sallâ l-Lahû ‘aleyhi wa sallam-  : « Enchaîné ».

Le diable enchaîné peut causer un certain mal, mais son mal durant le mois de Ramadhan est plus faible que dans les autres mois.

Cela dépend de la perfection du jeune. 

Ainsi, celui dont le jeune est parfait repousse le diable mieux que celui dont le jeune est imparfait.

C’est la sagesse derrière l’interdiction pour la personne prenant part au jeune de manger et de boire.

La décision est stable seulement sur ce qui est en accord avec cela.

Source : Haqiqatou-Siyam

Publié par minhaj sunna

Cheikh AbdouLlah Al-Ghoudayân – الشيخ عبدالله الغديان

Cheikh Ul-Islam Taqiyud-din Ibn Taymiyyah – الشيخ الإسلام بن تيمية