D’après Sila Ibn Zoufar, nous étions auprès de Amar Ibn Yasir (qu’Allah l’agrée) lorsque quelqu’un a apporté une chèvre, Ammar (qu’Allah l’agrée) a dit :

« Mangez! »

Alors quelqu’un de l’assemblée s’est écarté et a dit: « Je jeûne. »

Alors Ammar (qu’Allah l’agrée) a dit: « Celui qui jeûne le jour sur lequel les gens doutent a certes désobéi à Abou Al Qasim » »

(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°686 et authentifié par cheikh Albani dans sa correction de Sounan Tirmidhi)

عن صلة بن زفر كنا عند عمار بن ياسر فأتى بشاة فقال

كلوا ! فتنحى بعض القوم فقال : إني صائم . فقال عمار : من صام اليوم الذي شك فيه فقد عصى أبا القاسم

divider--3bis

Question :

Nous voulons nous renseigner Ô votre Éminence, le cheikh sur la validité du hadith de `Ammâr ibn Yâssir :

« Celui qui jeûne le jour du doute (le jour précédant le début du mois de Ramadan), aura désobéit à Abou Al-Qâsim » ?

Réponse :

Hadith authentique et il entre dans le jugement de l’exclus, il dit (Qu’Allah soit satisfait de lui)

« Celui qui jeûne le jour d’Ach-Chak (littéralement : le jour du doute, c’est le jour qui précède le début du mois de Ramadân), aura désobéit à Abou Al-Qâsim » (le Prophète Mohammad) (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) .

Rapporté par Ahmad et les gens des Sounans et sa source de transmission est authentique, et il corrobore ce que l’on a précédemment cité, et c’est ce que les investigateurs parmi les Oulémas ont dit :

il ne faut pas jeûner le jour du doute.

Qu’Allah vous accorde la réussite. 

Source : Fatâwas  Cheikh Ibn Bâz – Volume 15 – Le livre du jeûne.

Numéro de la page : 134

Publié par islamlinks.fr

Cheikh ‘Abdel-‘Azîz Ibn ‘Abdi-llâh Ibn Bâz – الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز