Question :

En France, le problème des horaires de prière a pris de l’ampleur et les gens divergent beaucoup sur ce sujet, le questionneur voudrait un conseil pour eux.

Réponse :

Le conseil est la crainte d’Allâh et que les musulmans soient unis dans leurs prières ainsi que dans leurs jeûnes, et qu’ils ne se divisent pas.

Ceux-là prient à une heure puis ceux-là prient à une autre heure ; ceux-là commencent de jeûner à une heure et ceux-là commencent de jeûner à une autre heure…

Il incombe aux étudiants en science de se rassembler et d’aller dans les endroits où il est possible de vérifier l’horaire exacte.

Et parmi cela il y a l’avion, qu’ils prennent l’avion aux heures nécessitant que le crépuscule soit observé.

Qu’ils fassent ce genre de choses.

J’ai pu observé que dans l’avion on voit clairement les choses.

L’important, qu’ils utilisent les moyens leur permettant de définir un horaire et de se mettre tous en accord sur celui-ci, tout en faisant attention à préserver la clémence envers les musulmans, car certains points évoqués contiennent une grande difficulté pour les gens.

Alors, ils essaient de faire en sorte d’être tous en accord sur ce sujet.

Et dans le cas où tout le monde ne serait pas en accord sur la question, j’ai émis l’avis en Europe qu’il faut prendre ce qui est le plus sûr pour salât al fajr, dans le sens où l’on prie salât al fajr à l’heure la plus proche du jour.

Et l’on prend ce qu’il y a de plus sûr pour le jeûne, dans le sens où l’on commence de jeûner à l’heure la plus proche de la nuit.

Par exemple la divergence d’un horaire à un autre est de 20 minutes ; des gens disent « L’heure de salat al fajr est plus tôt de 20 minutes par rapport à l’heure actuelle ».

Je dis : Tant que vous n’avez pas réglé de manière certaine cette question vous devez prendre ce qu’il y a de plus sûr.

Concernant la prière, priez à l’heure la plus proche du jour.

Priez après que ces 20 minutes soient passées.

Quant au jeûne, commencez à jeûner à l’heure la plus proche de la nuit, car cela est ce qu’il y a de plus sûr pour la prière ainsi que pour le jeûne.

Quant à ce que font certains frères, ils mangent et boivent et peut être même ont des rapports intimes jusqu’à l’horaire public (l’horaire étant le plus proche du jour), faire cela est une erreur !

Et même si certains savants sont de cet avis, il incombe de ne pas faire cela.

La base est de prendre l’horaire public et si la situation est confuse, les étudiants doivent essayer de mettre tout le monde d’accord.

Et dans le cas où tout le monde ne serait pas d’accord, on prendra alors ce qu’il y a de plus sûr pour chacun des deux, on prend ce qu’il y a de plus sûr pour le jeûne et on prend ce qu’il y a de plus sûre pour la prière.

Allocution de Cheikh datant du 15 Ramadan 1440, correspondant au 20 mai 2019.

Traduit par Amine abou Jabir

Publié par 3ilmchar3i.net

Cheikh Souleyman Ben Salîm Allâh Ar-Ruheylî – الشيخ سليمان بن سليم الله الرحيلي