Si l’Homme est dans la capacité d’effectuer la retraite pieuse de tous les dix derniers jours (et leurs nuits) de ramadhân alors quelle œuvre excellente, à savoir se conformer à la sunna.

Mais, s’il ne peut pas faire la retraite pieuse pendant la journée parce que lié à un travail qu’il lui est difficile de mettre de côté ou autre cas qui y ressemble, alors il n’y a pas de mal à ce qu’il fasse la retraite pieuse pendant les dix dernières nuits : il vient alors lors de toutes ces dix dernières nuits avant le maghreb, il met l’intention de la retraite pieuse et reste toute la nuit en adoration jusqu’à prier le fajr.

Et la retraite de cette nuit-là prendra fin et il rentrera chez lui et ira à son travail.

Puis, la deuxième nuit, il agira de même.

Ainsi, il fera la retraite pieuse les dix dernières nuits toutes entières car la nuit est le moment de laylatou l-qadr.

C’est donc une bonne chose, même si elle est moindre que de faire la retraite pieuse nuit et jour.

Et s’il s’avère qu’il lui est difficile de faire la retraite pieuse toutes les nuits, alors qu’il l’effectue lors des nuits impaires : il recherche laylatou l-qadr la nuit du 21, celle du 23, celle du 25, celle du 27 et celle du 29.

C’est une bonne chose, le Prophète صلى الله عليه وسلم ayant certes dit :

«Cherchez la nuit d’Al-Qadr dans les nuits impaires des dix dernières nuits (de ramadhân)».

Ainsi, les nuits impaires sont plus susceptibles à ce que laylatou l-qadr soit une de ces nuits-là.

Et s’il ne peut pas effectuer la retraite pieuse toutes les nuits impaires mais qu’il l’effectue la nuit du 23 et celle du 25 et celle du 27 alors c’est bien puisque ces trois nuits sont celles qui sont considérées comme étant les plus susceptibles à être laylatou l-qadr.

L’enseignement à tirer est que le musulman peut faire la retraite pieuse, ne serait-ce qu’une nuit, et il peut faire la retraite pieuse ne serait-ce qu’une journée.

Mais la perfection est qu’il l’effectue pendant les dix derniers jours (et leurs nuits) en totalité.

Traduit et publié par cerclesciences.fr

Cheikh Souleyman Ben Salîm Allâh Ar-Ruheylî  – الشيخ سليمان بن سليم الله الرحيلي