Question :

Que pensez-vous d’un homme qui a un jour de jeûne (de Ramadân) à rattraper et souhaite jeûner le jour de ‘Arafa ou de ‘Achoura en reportant le rattrapage ?

Réponse :

Nous voyons qu’il n’y a pas de mal en cela.

Il n’y a pas de mal à ce qu’un homme jeûne le jour de ‘Arafa ou de ‘Achoura alors qu’il a un jeûne à rattraper car le temps du rattrapage est vaste, il s’étend jusqu’à ce qu’il ne reste du mois de Cha’ban qu’un nombre de jours suffisants pour rattraper son jeûne.

Cependant, nous préférons qu’il commence par le rattrapage et qu’il jeûne le jour de ‘Arafa (ou de ‘Achoura) avec l’intention du rattrapage.

Et il est possible qu’il obtienne les deux récompenses s’il jeûne avec l’intention du rattrapage :

-la récompense du jeûne du jour de ‘Arafa (ou de ‘Achoura),

-ainsi que la récompense du rattrapage.

Quant au jeûne des six jours de Chawal, il ne peut obtenir leur récompense que s’il a fini le jeûne de Ramadân, car ces six jours sont un complément du jeûne de Ramadân d’après la parole du Prophète صلى الله عليه وسلم qui a dit :

«Celui qui jeûne Ramadân puis le fait suivre de six jours de Chawal, c’est comme s’il avait jeûné une année complète.»

Publié par 3ilmchar3i.net

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine – الشيخ محمد بن صالح العثيمين